Un forum de discussions pour parler de tout et de rien, de vos études,de vos vacances,de vos loisirs et faire plein de connaissances
 

3 résultats trouvés pour 4

AuteurMessage
Tag 4 sur Ocean Home LrtClTNSujet: [Carnet de voyage] Herault - Montpellier
Pesk

Réponses: 2
Vues: 237

Rechercher dans: Les Vacances   Tag 4 sur Ocean Home EmptySujet: [Carnet de voyage] Herault - Montpellier    Tag 4 sur Ocean Home EmptyDim 19 Nov - 23:44
KOUKOU.  Tag 4 sur Ocean Home 4159918501

J'espère que je poste bien ce sujet. @Jade avait l'air de vouloir que je raconte pour court séjour dans le Sud de la France, j'ai eu envie de raconter. Je me suis dis que ce serait l'occasion de créer des sujet "Carnet de Voyage" quand on veut raconter notre aventure d'un à 120 jours. N'hésitez pas à le bouger si besoin Wink


PREMIERE FOIS DANS LE SUD
#4 jours

Tag 4 sur Ocean Home Plages
"autant de voiture que de sable"
Après un détour par Paris, je prends la route un certain vendredi à 7h. La route, longue de 8/9h se déroule avec le seul stress des péages où ma carte n'est pas passée, une fois, obligée de revenir à l'époque du chèque... merci Vinci.

J'arrive à Marseille et suis impressionnée par la vue en hauteur. On arrive par dessus la ville, en roulant sur un pont où tout le monde semble pressé de te doubler. Je roule à 70. Je n'ai pas le temps de contempler mais mon cœur bas la chamade. Un bateau immense semble être à mes côtés... pourtant plus d'un kilomètres devraient nous séparer. Enfin de l'eau. Enfin la mer.

Mon GPS s'énerve. Cela fait 20 minutes que je tourne autour de ma destination finale sans me garée, et quand j'avais enfin réussis à le faire, je ne pouvais pas payer ma place de parking devant une pharmacie. Finalement je continue de tourner et Dieu m'est venu en aide, pour trouver une place gratuite ! Comme pour me ridiculiser, il me se tait après avoir ajouté : "votre destination est à 12 minutes à pieds". Je retiens un "t'aurais pu me le ire avant" et lache un long soupire de soulagement. Je suis à Marseille. Au moins c'est déjà ça. Je sors pour prendre l'air malgré ma fatigue qui se lie autant sur mon visage qu'à l'intérieur de mes jambes, de ma tête... et de tout ce qui est encore vivant. Je regarde autour  de moi et profite d'une belle vue, dos à l'Orange Vélodrome.

Je cherche pendant plusieurs minutes, mon AirBnB qui permettra de me reposer avant une journée à piétiner. Je me perds. C'était à 10 minutes. Il fait nuit. Mes pieds gonflent. Ca commence bien. Bien sûr, je finis par y arriver -merci à ma sœur pour sa disponibilité- parce que sans internet, je suis un Robinson. Je dors sans manger.

Le samedi, lendemain donc, c'était journée festival des héros au salon des expositions. J'ai acheté la suite de Gangsta. en pleurant sur mon pauvre compte en banque -parce que j'avais dit que j’achèterais rien- même pour 15€. On mange japonais. On se marre avec le joueur du grenier qui tiens un question/réponse et on regarde Barnard Minet chanter les génériques de dessin animé qui vous rapetisse de 15 ans minimum. On mange Mac Do. Je quitte Marseille à 23h. Bonjour Montpellier...il est 1h. Je vais me coucher à 2h. Je ne dors qu'à 3h30, comme d'habitude. Réveil à 9h. La vie en appartement n'est pas encore faite pour moi.

Je visite le cœur de la ville que j'ai trouvé très charmante, au passage. J'ai pu voir le premier jardin botanique de France, la tour des Pins - apparemment elle va signaler la fin du monde- et admirer le ... jaune. Tout est jaune et vivant, grâce à l’absence de véhicule à moteur dans tout le centre ville ! Je me sens bien, et petite aux côtés des quelques bâtiments, tout récemment rénovés, symboles de l'Histoire.

Place au second AirBnB. Cette fois, pas de soucis pour le trouver. Faut préciser que j'ai payé plus cher pour que ce soir au centre-ville. Si je trouvais pas, j'étais pas faites pour ça. L'accueil est rapide. J'ai l'appartement pour moi seule pendant deux nuits. Je dors sans manger.

Lundi. Ma seule journée de balade solo comme je les aime. L'amie qui m'a fait visiter le centre m'a donné de bonnes adresses. Je voulais voir la mer méditerranée. Première fois de ma vie. Cette journée s’annonçait émouvante, donc, je vous prie de bien vouloir sortir les mouchoirs.

▬ Après avoir un peu tourné au Sud de Montpellier, je suis arrivée au bord de l'eau. Près de l'Etang de l'Arnel. Un endroit protégé pour son milieux naturel intéressant (algues, eau en mouvement salée, dépos de plantes...) et ses oiseaux. Première fois que je voyais des flamants roses en liberté. C'était drôle puisque face au vent qui était ultra fort, ils se tournaient dans vers celui-ci et enfoncait leur tête dans les plumes pour lutter contre sa force. J'ai pique-niqué malgré le froid, grâce à l'adrénaline que les découvertes en lieu inconnu me procure. Tic Tac. Une jeure passe, je peux emprunter une passerelle pour découvrir la Cathedrale de Maguelone et les panoramas qu'offrent l'île.

▬ Ensuite je me dirige vers la plage de la Grande Motte. Bretonne, j'ai toujours préféré les criques ou petites plages avec bord de roche. La grandeur de la plage de sable blanc m'étouffe. Mais avec le vent fort, et l'abscence de touristes à part moi-même, me permet d'admirer la grandeur de la vue et de jouer avec le sable qui s'envole vers la mer. J'avais étudié l'architecture du projet "coquille Saint-Jacques" de son architecte en cours, donc il fallait que je le vois en vrai. C'est chose faite et j'ai été plutôt soulagée de voir que cela pouvait être agréable et pas trop massif. J'avais une image du sud très "immeubles au bord du sable" comme à La Baule, par exemple. Mais j'ai apprécié la visite. Deuxième paysage, check.

▬ Ma dernière excursion de fin d'après-midi a été la Pointe de l'Espiguette, en Camargue (j'ai d'ailleurs ricané, surprise de me retrouver dans ce coin là... pas vraiment prévu dans ma mission "Hérault"). Elle sera mon meilleur souvenir de mon séjour. Une plage dunaire naturelle incroyable. J'arrive, les chaussures enfoncées dans le sable, le soleil face à moi. Devant mes yeux, du sable. Du sable à perte de vue à tel point que je me croyais sur la lune. A cause du vent et de la forte lumière du soleil hivernal, je ne voyais pas la mer ! J'ai du marcher 5 bonnes minutes avant d'en voir la couleur et entendre les vagues en plus du vent. Il faisait froid mais je ne le sentais pas. J'étais impressionnée par ce décor qui me propulsait au dessus de la planète, avec la même impression de manquer d'air. Le sable offre des palettes de formes et couleurs différentes et un bateau pêcheur qui passe donne une touche bucolique au lieu.

Je finis par rentrer à Montpellier et me couche assez tard. Le lendemain, je dois rentrer. J'ai une escale, dernière nuit en AirBnB à 5 heures de route.

Je pars en fin de matinée en direction du Lac du Salagou grâce au conseil de @Jade. Cela tombait parfaitement, il était sur ma route du retour ! Un très grand ensemble dont j'ai pu rapidement voir une partie. Le barrague est impressionnant quand on passe en petite twingo à côté mais j'ai préféré le côté plutôt naturel, même si bateaux et chaises de sauveteurs rappellent que le lieu est touristique. J'ai beaucoup aimé le jeu de couleurs de la terre gorgée de fer et le vert de l'herbe qui rayonnait presque en milieu de journée. Je pique-nique face à la vue du lac et repart en direction de Bourges.


Voilà mon petit récit du court séjour que j'ai pu faire dans le Sud. J'espère que ça vous plaira et que les images instagramesques marcheront.

Si ça vous plait, j'en ferai d'autres de mes escapades bretonnes. Amatrice de Road Trip, je bouge beaucoup... même près de chez moi, et vous encourage à le faire !  :neko1:

09-15/11/2017

« Il courut tous les environs de Montpellier à plus de dix lieues, et en rapporta des plantes inconnues aux gens même du pays »
Tournefort. de FONTEN. »

Tag 4 sur Ocean Home LrtClTNSujet: Vos peurs
Sarah.

Réponses: 78
Vues: 1521

Rechercher dans: Lifestyle   Tag 4 sur Ocean Home EmptySujet: Vos peurs    Tag 4 sur Ocean Home EmptyLun 11 Juil - 16:41
@Sygea a écrit:
#2: Je suis agoraphobe diagnostiquée depuis plusieurs années (oui parce que les d4rk ados qui se disent agoraphobes juste parce qu'en fait ils ont pas envie de sortir, il faudrait se renseigner sur ce que c'est pour de vrai). Le fait est que malgré ma conscience de ça je n'arrive toujours pas à me soigner et ça empire toujours, ce qui me donne des tendances paranoïaques.

#4: Et j'ai très peur de la folie, y ayant été confrontée pendant de nombreuses années. J'ai peur de devenir folle moi-même ou que quelqu'un d'autre de mon entourage le devienne.  


Courage pour ton agoraphobie, je sais à quel point c'est dur d'en sortir. J'ai fait de la phobie sociale pendant des années, j'ai été diagnostiquée et suivie pour ça, car je ne sortais plus du tout de chez moi (j'allais plus à l'école), c'est un cercle vicieux, c'est terrible. Maintenant, ça va beaucoup mieux, même si j'ai des rechutesencore et que j'en garde quelques séquelles, je crois qu'on ne sort jamais complètement de ça.

Et pareil que toi, la folie me fait très très peur aussi. Je l'ai trop cotoyé, ça m'a traumatisé.

Sinon, je aussi claustrophobe aussi.
Tag 4 sur Ocean Home LrtClTNSujet: Vos peurs
Sygea

Réponses: 78
Vues: 1521

Rechercher dans: Lifestyle   Tag 4 sur Ocean Home EmptySujet: Vos peurs    Tag 4 sur Ocean Home EmptyVen 10 Juin - 22:42
Omg les sauterelles xD Quand j'étais petite j'adorais ça je les enfermais entre mes deux mains pour qu'elle saute et que ça me chatouille et puis après je les laissais partir :3 /okbonosef/

Personnellement j'ai énormément de peurs malgré le fait que je les cache dans ma carapace
#1: J'ai très peur des orages

#2: Je suis agoraphobe diagnostiquée depuis plusieurs années (oui parce que les d4rk ados qui se disent agoraphobes juste parce qu'en fait ils ont pas envie de sortir, il faudrait se renseigner sur ce que c'est pour de vrai). Le fait est que malgré ma conscience de ça je n'arrive toujours pas à me soigner et ça empire toujours, ce qui me donne des tendances paranoïaques.

#3: J'ai peur de devenir aveugle

#4: Et j'ai très peur de la folie, y ayant été confrontée pendant de nombreuses années. J'ai peur de devenir folle moi-même ou que quelqu'un d'autre de mon entourage le devienne.

#5: Et je ne sais pas si ça a un nom mais j'ai une peur viscérale de perdre toute crédibilité. Rien me fait plus peur que plus personne ne croit ce que je dis, au point que j'en fais des cauchemars en me réveillant en pleurant. '-'
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sauter vers: